top of page
Rechercher

Conscient, inconscient, subconscient : Des termes mystérieux et attirants

Le terme d’inconscient ne cesse d’attirer notre curiosité, parfois remis en cause, parfois l’objet de nombreuses idées reçues. Certains lui attribuent des pouvoirs néfastes sur notre vie, d’autres se le représentent comme une source de développement personnel.


Que désigne l’inconscient chez nous ?


L’inconscient désigne cette partie de nous que nous ne pouvons contrôler. Il ne nous veut ni du mal, ni du bien. C’est la part que notre conscience refoulée : Des pensées, des images, des situations, des désirs, des peurs, des blessures…


Lorsque notre conscience se fait moins forte (un moment de fatigue, le sommeil, un événement déstabilisant…), l’inconscient en profite pour s’exprimer sous forme de rêves, d’actes manqués, de pensées négatives sur nous-même, sur le monde, des comportements inadéquats….


Que pensent les neurosciences de notre inconscient ?


Les neurosciences, les sciences qui étudient les mécanismes du cerveau, ont mis en lumière l’existence de l’inconscient au niveau cérébral dans les sphères sensorielles, limbiques et le cortex (zones du ressenti, des émotions et des pensées).


Comment l’inconscient s’exprime-t-il dans notre corps ?


Les recherches scientifiques montrent également le lien entre les « mots » et les maux physiques.


Qui n’a pas souffert d’une migraine après une prise de tête ? Qui n’a pas eu l’impression de recevoir une gifle après une insulte ? Qui n’a pas eu des maux de ventre après avoir été « estomaqué » par une nouvelle ?


Les mots se logent dans l’inconscient et s’expriment par des maux. Lorsque nous réprimons trop profondément et longtemps ce qui nous habite, ils s’expriment par notre corps : la « mal » « à » « dit » (Maladie)


Les dernières recherches scientifiques mettent en évidence l’existence d’un inconscient « corporel », non rattaché à des mots. L’inconscient nous permettrait de réaliser une multitude de tâches sans faire appel à notre conscience, des tâches de tous les jours que nous réalisons en mode « automatique » : s’habiller, se laver, prendre tel parcours pour nous rendre au travail….


L’inconscient s’exprime par le corps, qui serait également une mémoire des situations passées, des expériences de vie : Un enfant maltraité qui maltraite ses enfants à l’âge adulte, une intonation de voix, une couleur, la vue d’un objet qui raviveraient des scènes de violences vécue.


Comment travailler sur l’inconscient ?


Tout travail sur soi passe en premier lieu par des prises de conscience, par des mots posés sur les maux. Pour qu’il soit source de transformation, l’accès à l’inconscient est essentiel.

Cette démarche, je la suis dans mon accompagnement :


Vous amener à atteindre vos objectifs par :

- Des prises de conscience sur vous et le monde

- Des modifications de vos mécanismes inconscients altérant la qualité de votre vie.

- Une évolution pas après pas pour atteindre une réelle transformation.

- Une reconnexion à votre motivation pour avancer.

- Un passage à l’action afin de retrouver équilibre, sérénité et une vie alignée avec la personne que vous êtes.

Comments


bottom of page